Iran

Un très ancien bazaar

le Turkmenistan, l'hospitalité

un peu de fraicheur

l'Iran qui vous en met plein la vue

un voyage dans le temps

pour son ambiance et son bazaar

Tabriz

Sanandaj

Hamedan

Isfahan

Persepolis

Shiraz

Tout ce qu'on a aimé voir, visiter...

en août et au début septembre, il fait chaud, très chaud. Tant que vous êtes au Turkmenistan ça va. A Ispahan et Shiraz aussi, mais Perspeolis passé 10h du matin c'est intenable et le sud du pays, (est, centre et ouest) il faut oublier. Même les iranniens s'exilent à Hamedan et Shiraz.

la chaleur

Nous avons fait notre visa (30 jours) à Trabzon (Turquie) en un jour, pour 75 euros/personne. Attention toutefois, quand nous y étions, ils ne délivraient que cinq visas/jour donc risque d'attente si il y a du monde.

Le véhicule reçoit une autorisation de la durée du visa du propriétaire, carnet de passage obligatoire (quoique nous avons rencontré des anglais en Turquie qui n'avaient pas de carnet et qui achetaient un carnet temporaire à la frontière iranienne).

Après un retour en Suisse par avion pour raisons familiales, visa de 15 jours obtenu à l'aéroport de Téhéran (passeport suisse), nécessité d'avoir un billet de sortie et un hôtel réservé (ce que nous n'avions pas, mais on a eu de la chance), payable sur place (prendre des dollars).

Extension du visa pour le véhicule au custom de Ispahan puis de Shiraz (une journée à chaque fois).

Extension de notre visa (15 jours) à Shiraz, 3 jours de procédure.

Formalités

Campements

Le plus difficile en Iran va être de dormir dans votre camping car vu que tout le monde vous invite chez lui! Les parcs où l'on peut camper s'appellent Mosafe park, demandez ça à un irannien en arrivant dans une ville et vous serez guidés.

 

A Tabriz, nous avons dormi au parc El-Goli. De l'ombre bienvenue pour le camping car et pour nous. Nous avons piqué le tuyau du jardinier pour faire le plein d'eau. Toilettes publiques. Restauration et boulangerie.

 

A Sanandaj, le parc n'était pas sûr à cause des drogués d'après la police (nous avons effectivement vu des jeunes fumer du crac), nous avons été invité par une famille à dormir dans leur allée.

 

A Hamedan, nous avons demandé le Mosafe Park (cherchez la grande roue, en général les deux sont liés). Ombre et toilettes publiques. Pas de possibilité de se restaurer, pas de magasin.

 

A Ispahan, nous avons dormi dans le quartier d'une famille que nous avons rencontré. Il y a un Mosafe park mais il n'est pas très accueillant et surtout très loin du centre. Toilettes publiques, pas de possibilité de se retsaurer, pas de magasin.

 

A Persepolis, grand parking, pas d'ombre. Notre conseil: arriver le soir, dormir sur place et visiter à l'ouverture pour éviter le monde et la chaleur. Le parking nous a coûté plus cher qu'aux iranniens.

 

A Shiraz, nous avons dormi au parc Eram. Il nous semblait un peu excentré. Nous avons fait les visites en taxi (le bus est beaucoup moins cher, mais on a pas réussi à comprendre lequel allait où). Pas d'ombre, pas de toilettes, des fast food. Vous pouvez trouver mieux!

 

A Bandar Abbas, nous avons passé une nuit infernale à mourir de chaud dans le camping car, ensuite on a été à l'hôtel!  On a pourtant été au bord de la mer pour tenter de grapiller quelques courants d'air..

 

 

 

Pour l'eau nous avons rempli notre reservoir dans les stations essence, dans les parcs, chez les gens, dans la rue (quand on voyait un tuyau, hop!)

 

Pour vider les toilettes, dans les stations essences ou dans les parcs.

 

Le diesel se prend dans les stations où vous repérer des camions. Pas besoin de carte, les gars de la station se débrouillent si nécessaire. Le prix est dérisoire, 16 centimes le litres sans carte, 8 centimes avec.

Dans l'assiette

Dans les options budgets vous avez: kebabs, kebabs, kebabs, ah, et kebabs! A midi on trouve des petits restaurants qui proposent un menu (soupe, kebab avec riz ou pain, yaourt aux échalottes), c'est délicieux. Sinon il y a les gargottes à kebabs qui sont accompagnés de pain ou de riz. Le riz est super bon, ainsi que les tomates grillées en accompagnement. Pour les végétariens, vous pouvez demander une brochette de tomates au lieu de la viande.

Nous avons mangé au moins un soir sur deux chez des iranniens qui nous avaient invités.

Dans les parcs, asseyez-vous et attendez, vos voisins vont vous apporter à manger. Idem dans les villages, vous récolterez plein de produits frais.

Une chose est sûre, vous allez vous régaler!

Autre

L'Iran est un pays où l'on se sent en sécurité. Les personnes sont d'une hospitalité et d'une générosité qui dépassent l'entendement. Il y a toujours eu quelqu'un pour nous aider, pour nous accueillir ou nous souhaiter la bienvenue. Nous avons été très touchés.

 

Ne manquez pas Persepolis, le bazaar de Shiraz et les monuments d'Ispahan. Si c'est sur votre route, passez par le kurdistan irannien, les paysages et les gens sont superbes.

 

Il faut s'habiller hejab en Iran. Pour les hommes ça veut dire pas de torse nu, pas de short et pas de tongs (regardez autour de vous, certains endroits comme le nord et l'ouest sont plus relax).

Pour les femmes, pantalons amples, haut ample qui couvre les fesses et les bras, foulard. J'ai trouvé les iraniens beaucoup moins strictes que ce que j'ai lu sur le net, les femmes portent le foulard en arrière, laissant voir les cheveux, mettent des talons et du maquillage, certaines osent le haut manche trois quart ou le pantalon moulant. Bref, pas de parano à avoir, il y aura toujours quelqu'un pour vous dire gentiment si votre tenue n'est pas adéquate.

 

Ah oui, mesdames, ne tendez pas la main à un homme, et vice versa messieurs lol

Get social with us!
  • Instagram - Grey Circle
  • Facebook
  • Pinterest
Newsletter