Esclaves


Cela nous a pris plusieurs semaines pour nous décider à visiter une plantation. Voyager dans le sud des États-Unis, se promener dans un State Park qui est une ancienne rizière (on y exploitait des africains de l'ouest, ils avaient l'expérience du riz), voir les magasins de paniers en osier (savoir-faire africain), constater que les quartiers pauvres sont toujours clairement black... Bref, Sujet difficile. Émotionnellement, philosophiquement, politiquement...

Cela dit, nous avons visité la plantation Laura en Louisiane (en français!), et cette famille française n'était franchement pas humaniste.

Vous êtes-vous jamais demandé ce que sont devenus les esclaves après la guerre de Sécession? Ils se sont retrouvés libres, mais sans rien: pas de maison, pas d'argent, pas d'habits, pas de travail. La plupart sont donc restés dans leur plantation. Ils recevaient désormais un salaire, mais payé en dollars de la plantation (et donc valable seulement sur la plantation), et avec lequel ils payaient leur loyer, leur nourriture, leurs habits,... Toujours esclaves mais psychologiquement libres. Je ne suis pas assez philosophe pour voir la différence, et cela me rappelle les conditions de beaucoup de travailleurs de nos jours.

Bref, la pilule était aussi amère que prévue, mais on l'a avalée, avec une pensée émue pour toutes ces personnes.


Featured Posts
Recent Posts
Search By Tags
Pas encore de mots-clés.
Follow Us
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic