San Augustin


Il est de ces endroits où l'on prévoit de s'arrêter une nuit ou deux et deux semaines plus tard, on se rend compte qu'on est toujours là!

Temporalité parallèle? A San Augustin, les journées passent mine de rien, de plage en sieste, de hamac en baignade. Parfaitement intégrés dans la population locale qui semble travailler maximum quelques heures par jour, nous nous sommes laissés charmés par les sirènes de la Dolce Vita. Et si le frigo de Stéfane n'avait pas lâché (un frigo québécois au Mexique, il doit rien comprendre), nous serions peut-être toujours dans notre havre de paix, sans réseau, mais avec du bon vin espagnol. Viva la vida!


Featured Posts
Recent Posts
Search By Tags
Pas encore de mots-clés.
Follow Us
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic